Concours

Recommander

Bienvenue chez vous...

 

Ce blog est un espace de liberté, pour moi, qui exprime mon point de vue sur l'actualité, la politique, la culture ou les médias.

Ce blog est un espace de liberté pour vous, qui apportez votre point de vue, votre vision, vos commentaires sur ces thèmes.

Ce blog est une rencontre de points de vue, un échange d'idées en vue de s'enrichir, de partager d'autres visions que la sienne, de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Point.de.vue, est un blog qui s'exprime et où l'on s'exprime...

Bienvenue chez vous... 

Vendredi 10 août 5 10 /08 /Août 23:22

                     

                        

 

 

 

 

 Ma France à moi?

 

La chanteuse DIAMS est un exemple parfait pour illustrer l'idée que je vais développer.

 

Le fond de ma pensée est simple : Le rap est devenu un style musical à part entière, il existe, porte un message, a une influence et notamment sur les jeunes de banlieue à qui il s'adresse le plus souvent.

Je ne vais pas généraliser car le rap connaît diverses tendances et propose des chanteurs et des styles différents mais tout de même il semble que le rap va vers une voie dangereuse, préoccupante et ne joue pas un rôle positif face à la crispation qui existe déja dans les banlieues et chez les jeunes en général pire certains rappeurs, à mon sens, représentent un réel danger pour l'avenir de nombreux jeunes et pour l'apaisement des "quartiers"...

Certains textes sont hyper violents en effet, et dans ce cas le rap joue un rôle négatif pour les jeunes qui l'écoutent...

En effet le rap entraine certains jeunes vers le mal, le négatif, la violence, la haine, cultive une misère qui existe, la fait ressotir et peux même aller jusqu'à les pousser à des actes violents...

Par ailleurs, le rap et les rappeurs qui l'incarnent disent défendre et plus que cela représenter les jeunes de banlieue notamment ou ceux "issus de l'immigration". C'est pour cela que ça me gêne car certains assimilent ce rap violent aux jeunes qui ne le sont pas, aux jeunes qui souhaitent s'intégrer...Ainsi le rap freine l'intégration dans les deux sens, poussant les jeunes dans leurs retranchements, et vers la haine et la violence tout en donnant une mauvaise image de ces mêmes jeunes (les marginalisant) aux yeux d'une population qu'il faut pousser à l'acceptation de ces jeunes...

Le rap a "réussit" à faire croire aux jeunes que le seul moyen de s'exprimer était la violence, la colère, a "réussit" à persuadé les jeunes que la seule solution était la révolte, la colère, que pour s'affirmer et exister il fallait casser et bruler des voitures.

C'est l'inverse pourtant, ces jeunes doivent, à mon sens, se battre pour réussir, aller vers une intégration la plus rapide possible, faire exister leurs cultures, leurs spécificités, leurs quartiers à travers la réussite, le mérite, et il faut qu'il soit encourager, tirer vers le haut...Il faut qu'il sache que cela est possible, pour en vouloir, qu'il s'exprime bien, et cultive leur bonne image en luttant contre les stéréotypes que le rap a crée : Le rappeur gangster, qui crie et ne sais pas parler, qui insulte le pays et les gens qui y vivent, qui pousent à la violence et au retranchement plutôt qu'à l'intégration et à la lutte positive.

Beaucoup ne s'en rendent pas compte du problème et que le rap est écouté par de nombreux jeunes qui prennent aux premiers degrés ces paroles de violence et même appliquent à la lettre l'ordonnance que prescrit le rap pour devenir un bon voyou et perdre sa vie.

Je ne citerais pas les paroles de certains rappeurs qui m'ont notamment menée à cette réflexion très préoccupante car ce serait facile.

Certaines musique et paroles, de certains rappeurs très populaires dans les banlieues, sont à mon sens très graves et à l'origine directe d'une aggravation de la violence, de la haine et d'actes de délinquance dans les banlieues. Ces paroles écoutées et chantées par des jeunes, au rythme lourd et répétitif, encourangent souvent à casser du flic ou à  foutre le feu (en illustrant ces préconisations de clip hyper réaliste et violent) : Ne faudrait t-il pas alors surveiller certains rappeurs qui ne sont autre chose que des prédicateurs de la violence?

Ces derniers se rémunérant d'ailleurs de la misère et du désaroi de ces jeunes.

 

Le rap n'est pas la cause de tous les maux, une certaine misère existe dans ces quartiers, mais le rap attise la haine de ces jeunes, provoque une colère, apporte du pessimisme et de la tristesse alors que ces jeunes ont besoin d'optimisme, d'attention, d'encouragement.

Le rap peut même donner des idées négatives à certains jeunes. Souvent il freinera l'intégration.

 

Pour moi, il s'agit d'un problème réel, on ne s'en pas rend pas compte et pourtant dans les concerts de rap c'est la haine que l'on prône, la detestation de la police, le retranchement, concert où l'on fume des joints et où l'exemple à qui ressembler est le gangster qui deal ou vole pour gagner de l'argent.

Comment ne pas ressortir avec plus de haine, si personne ne décide de donner une autre voie à choisir à ces jeunes, d'autres exemples à suivre? Il faut pour moi veiller à interdire certains musiques ou clips de rap car danger il y a...

 

Parallélement, aider ces jeunes pour les tirer vers le haut et les aider même plus que les autres (je soutiens de ce fait l'idée de discrimination positive qui me semble juste si les critère ne se limitent pas à l'origine de la personne ou à sa religion), reconstruire les quartiers où ils vivent, créer encore plus de mixité sociale dans les quartiers en question, mais aussi essayer de guérir et de prévenir pour éviter aux générations futures de subir ou créer le racisme.

Le rap est une pollution pour ces jeunes. La plupart des rappeurs hurlent de la haine sur des musiques tristes, dures et mélancoliques, comment donner alors l'espoir à un jeune de se lever et d'essayer ?

Pourtant il faut que le jeune, malgré la difficulté dans laquelle il vit, fasse cet effort, de se lever de se battre, d'affronter la vie, de se mêler aux autres.

 

Ce rap attise la haine, et donne un mauvaise exemple aux jeunes, ce n'est pas bon pour ces derniers, ni pour l'image de leurs quartiers, ni encore pour les gens qui les identifient à ces rappeurs sans manière, agressifs prônant la débauche et l'argent facile.

Plus que cela je pense que le rap aggrave, intensifie une condition qui certes est négative, mais fait perdre l'espoir à ce jeune à qui cette musique répète inlassablement qu'il est mal, qu'il à la haine, qu'il ne s'en sortira jamais et que le seul moyen d'y arriver, vu qu'il n'y en a pas, c'est de tout casser?

Je sais ce que certains me diront, le rap fait est un constat réel et juste, pire il n'est pas la cause mais la conséquence, encore pire qu'heuresement que le rap est la pour donner la parole à ces jeunes, exprimer leurs ressentis.

 

Pas d'accord, même si il est vrai cela étant que les conditions de certains jeunes sont graves et peuvent trés dures, même "invivables", ceux ci n'ayant pas les moyens pour réussir, pas d'avenir, pas d'espoir, vivent dans des conditions atroces et qu'ainsi cela peut créer un cercle vicieux où pas.

 

Binesûr mais alors quelle solution, on regarde et on essaye d'expliquer et puis une fois que l'on a expliqué on attend?

 

Non, à mon sens, il faut chercher les raisons mais améliorer et le travail doit être vite fait car la situation est grave pour ces jeunes, mais pour revenir aux sujets faut il pour autant que les rappeurs constatent et ressassent toute la journée, inlassablement, à ces jeunes qu'ils sont mal, leurs matraquant le cerveau en leurs expliquant qu'ils ne seront jamais comme les autres ?

 

Au fond le rap, ce rap, qui s'exprime mal, avec vulgarité et violence n'a-t-il pas donné une fausse image de ces jeunes, ce rap médiatisé montrant des gangsters black ou rebeu avec des armes, braquant et tuant n'a-t-il pas perturbé ces jeunes et aggravé la vision d'autre qui ne connaissent  pas eux-mêmes ces jeunes ?

Le rap est une caricature mais pas seulement il aggrave l'image et l'on connaît l'importance de l'image (d'où l'intérêt de continuer ce travail extraordinaire qui veut encourager des talents issus des minorités et les rendre visibles, les donner comme exemple ? à ce propos tout mon raisonnement est de dire justement que le rap joue l'effet inverse).

 

C'est une mode ou je ne sais quoi mais beaucoup de rappeurs ou autres d'ailleurs tentent aujourd hui d'aller plus loin en expliquant aux jeunes que non seulement ils ne sont pas pareils, qu'ils ne sont pas acceptés mais pire qu'il faut cultiver cette différence, ne pas s'intégrer, ne pas s'associer à un avenir commun et pire se révolter?

Il n'y a pas pire message pour qu'un jeune ne s'en sorte jamais, pour que les autres en est peur, pour que le racisme des deux côtés se développent, pour que les uns ne parlent pas aux autres et que les autres ne regardent plus les uns?

 

Le rap est en train de faire cela, inventer un langage pour ces jeunes, un accoutrement, une manière de penser pessimiste, fataliste où le message est que le seul moyen est la violence, la rébellion, l'indiscipline?Et après, après le chanteur tente de vendre le plus de disque possible et enfonce toujours plus le jeune afin que ce dernier se nourrisse de sa musique et y fasse correspondre sa réalité tout en lui apportant l?argent qui au fond est souvent le moteur de ces chanteurs qui créent eux-mêmes le mal pour en vivre et en parler?

J'espère que ces jeunes s'en rendront compte eux-mêmes, bien que je pense que l'Etat doit se mêler de cela et veiller à ce que certains rappeurs provocateurs soient censurés?

 

Quant des clips montrent des jeunes et des policiers s'affronter avec un réalisme à couper le souffle, le tout tourner dans une banlieue Française avec comme acteur des vrais jeunes et comme paroles des mots qui expliquent et martèlent qu'il faut casser du flic, tuer du poulet ou bruler des voitures et des écoles, cela est tout simplement intolérable et c'est un message qui, encore une fois, ne pénalisera finalement que ces jeunes qui sont malgré tout influencés par ces paroles de haines ainsi que ceux qui détestent ces mêmes jeunes sans les connaître?

 Je termine, ce coup de gueule, inquiétant à mon avis, par ces paroles de DIAMS qui illustrent mes propos.

 

Car pour moi, il y a a pire, car les rappeurs dont j'ai parlé précédemment, ne sont pas subtils et leur violence dangereuse et condamnable n'influencera pas de nombreux jeunes conscients que leurs réussites passent par une manière différente de faire.mais cela est trop flagrant, pire c'est un rap tout aussi grave, selon moi, mais plus vicieux, le message est quasiment subliminal, la mélodie sympathique, la chanteuse semble plus ouverte voire généreuse, de plus elle est populaire et à sa place dans l'univers musicale de notre pays et ainsi une écoute importante et donc une influence : Il s'agit de la chanteuse DIAMS.

 

DIAMS parle de « ma France à moi » en s'exprimant à ces jeunes pour leur dire quoi ?

Qu'au fond il n'y a pas de place pour eux, dans cette France dans laquelle je vis moi, qu'il n'y a pas qu'une France où il faut s'intégrer et que des efforts soient fournis de par et d'autre pour que les uns donnent la main aux autres et que ces autres acceptent ces uns, elle explique à ces jeunes qu'il y a deux Frances : Celle des Français et « ma France à moi » (qui est aussi la vôtre - Nous ne développerons pas ici le fait que DIAMS vit dans la France du show biz, qu'elle gagne beaucoup d'argent et à a mon avis oubliée la banlieue qu'elle caricature).

 

Cette France déteste les règles, sèche les cours pour ne rien foutre, elle fume des clopes et un peu de shit : Pourquoi tous ces jeunes doivent ils être assimilés à cela. Pourquoi doivent ils être enfermés dans cette image négative qui est à l'ooposé symétriquement de l'ambition, celle notamment de tenter d'aller, malgré la vie dure, au delà de sa condition, de se lancer un défi, de vaincre la difficulté, d'avoir le sourire, de vouloir s'intégrer et de finalement exister d'autant plus que l'on a des différences culturelles ou autres, d'essayer de ressembler à l'autre tout en conservant son identité, de faire aussi bien et d'être traité de la même manière : N'est ce pas cela que l'on souhaite, une seule France, de respect , de partage?

DIAMS a une influence sur ces jeunes malheureusement et tente de les renvoyer à leurs conditions inlassablement, de les unir dans la haine et un certain désespoir, de les renfermer les caricaturant le plus souvent et donnant une image d'eux, de plus, aux autres très négative?

 

Par ailleurs, alors que DIAMS pousse au retranchement, à la révolte plutôt qu'à l'intégration, à la haine et le non respect plutôt qu'à l'intégration, elle exprime un racisme à l'envers qui selon moi risque de se développer et d'aggraver encore plus la situation de ces jeunes en France, en caricaturant le Français qui se sent forcément agressé (Français serait il forcément synonyme de raciste ?)

 

DIAMS veut à tout prix crée une distinction, un rapport conflictuel entre ces jeunes et les bourges, entre ces jeunes et le Français de souche et préconise aux jeunes : « aux armes citoyens, ma France à moi leur tiendra tête ».

Certains souriront à la lecture de cet article en pensant qu'il n'y a pas de gravité et pourtant je pense que beaucoup sous estime le mal que peux faire le rap et ces paroles pour les mêmes jeunes qui l'écoutent.

 

Je souhaite que ces jeunes se révoltent non pas de ceux avec qui il faut et il faudra coopérer mais contre ce rap qui n'a cessé de les caricaturer, de les renvoyer vers une situation qu'il leur faut fuir, leur expliquant qu'une requête ne passait uniquement par la violence et qu?il fallait se renfermer, se révolter plutôt que de s'ouvrir et de s'intégrer?

Je souhaite que la France de DIAMS soit une toute petite France ou cette dernière se retrouve seule avec son shit, sa haine des autres et de la police (car les messages ont un impact dans la tête des jeunes et à force d'assimiler la police, par exemple, à quelques chose de mauvais et de cristalliser une haine qui n'a pas lieu d'être, les jeunes développent une telle image et perde la réalité des choses : Pourquoi ne pas expliquer plutôt à ces jeunes qu'ils ont les mêmes droits ainsi que les mêmes devoirs et qu'ils sont chez eux et non pas dans une France noire, sans avenir où il faut aller à la lutte armes aux points) alors qu'une autre grande France unit se profil à l'horizon, ce n'est pas évident mais cette France vit ensemble, se sert les coudes, elle est une et pourtant pleine de diversité, elle est black, blanc, beur, et pourtant son drapeau reste bleu, blanc, rouge, elle connaît de nombreux langages et profonde et complexe culturellement, ce qui constitue son intérêt, mais parle pourtant le même langage et se comprend ? Elle veut la réussite de chacun, la sécurité et la paix pour ceux qui sont naît pauvre et pour les autres, pour ceux qui court et ceux qui sont handicapés pour ceux qui rient et pour ceux qui ont souffert et pleurés?Cette France elle dépend aussi de chacun, elle a besoin d'optimisme et de dynamisme pour vivre et pour cela que chacun rejoigne l'autre en oubliant un peu sa condition, tende la main et accepte, respecte et exige le respect?Cette France c'est moi, c'est vous, c'est nous...

 

DIAMS - Parole de la chanson « Ma France à moi » :   

Ma France à moi elle parle fort, elle vit à bout de rêves,
Elle vit en groupe, parle de bled et déteste les règles,
Elle sèche les cours, le plus souvent pour ne rien foutre,
Elle joue au foot sous le soleil souvent du Coca dans la gourde,
C'est le hip-hop qui la fait danser sur les pistes,
Parfois elle kiffe un peu d'rock, ouais, si la mélodie est triste,
Elle fume des clopes et un peu d'shit, mais jamais de drogues dures,
Héroïne, cocaïne et crack égal ordures,
Souvent en guerre contre les administrations,
Leur BEP mécanique ne permettront pas d'être patron,
Alors elle se démène et vend de la merde à des bourges,
Mais la merde ça ramène à la mère un peu de bouffe, ouais.
Parce que la famille c'est l'amour et que l'amour se fait rare
Elle se bat tant bien que mal pour les mettre à l'écart,
Elle a des valeurs, des principes et des codes,
Elle se couche à l'heure du coq, car elle passe toutes ses nuits au phone.
Elle paraît feignante mais dans le fond, elle perd pas d'temps,
Certains la craignent car les médias s'acharnent à faire d'elle un cancre,
Et si ma France à moi se valorise c'est bien sûr pour mieux régner,
Elle s'intériorise et s'interdit de saigner.

Non...

{Refrain: x2}
C'est pas ma France à moi cette France profonde
Celle qui nous fout la honte et aimerait que l'on plonge
Ma France à moi ne vit pas dans l'mensonge
Avec le c?ur et la rage, à la lumière, pas dans l'ombre

Ma France à moi elle parle en SMS, travaille par MSN,
Se réconcilie en mail et se rencontre en MMS,
Elle se déplace en skate, en scoot ou en bolide,
Basile Boli est un mythe et Zinedine son synonyme.
Elle, y faut pas croire qu'on la déteste mais elle nous ment,
Car nos parents travaillent depuis vingt ans pour le même montant,
Elle nous a donné des ailes mais le ciel est V.I.P.,
Peu importe ce qu'ils disent elle sait gérer une entreprise.
Elle vit à l'heure américaine, KFC, MTV Base
Foot Locker, Mac Do et 50 Cent.
Elle, c'est des p'tits mecs qui jouent au basket à pas d'heure,
Qui rêvent d'être Tony Parker sur le parquet des Spurs,
Elle, c'est des p'tites femmes qui se débrouillent entre l'amour,
les cours et les embrouilles,
Qui écoutent du Raï, RnB et du Zouk.
Ma France à moi se mélange, ouais, c'est un arc-en-ciel,
Elle te dérange, je le sais, car elle ne te veut pas pour modèle.

{Au Refrain, x2}

Ma France à moi elle a des halls et des chambres où elle s'enferme,
Elle est drôle et Jamel Debbouze pourrait être son frère,
Elle repeint les murs et les trains parce qu'ils sont ternes
Elle se plaît à foutre la merde car on la pousse à ne rien faire.
Elle a besoin de sport et de danse pour évacuer,
Elle va au bout de ses folies au risque de se tuer,
Mais ma France à moi elle vit, au moins elle l'ouvre, au moins elle rit,
Et refuse de se soumettre à cette France qui voudrait qu'on bouge.
Ma France à moi, ce n?est pas la leur, celle qui vote extrême,
Celle qui bannit les jeunes, anti-rap sur la FM,
Celle qui s'croit au Texas, celle qui a peur de nos bandes,
Celle qui vénère Sarko, intolérante et gênante.
Celle qui regarde Julie Lescaut et regrette le temps des Choristes,
Qui laisse crever les pauvres, et met ses propres parents à l'hospice,
Non, ma France à moi c'est pas la leur qui fête le Beaujolais,
Et qui prétend s'être fait baiser par l'arrivée des immigrés,
Celle qui pue le racisme mais qui fait semblant d'être ouverte,
Cette France hypocrite qui est peut-être sous ma fenêtre,
Celle qui pense que la police a toujours bien fait son travail,
Celle qui se gratte les couilles à table en regardant Laurent Gerra,
Non, c'est pas ma France à moi, cette France profonde
Alors peut-être qu'on dérange mais nos valeurs vaincront
Et si on est des citoyens, alors aux armes la jeunesse,
Ma France à moi leur tiendra tête, jusqu'à ce qu'ils nous respectent.
 

 

 

 

 

 

Merci pour vos commentaires.

 

A toutes et à tous, l'audience n'a jamais été aussi forte sur ce blog alors merci à celles et ceux qui apportent une opinion, un message, partage un peu de leur vision, leur expérience, leu connaissance sur cet espace qui est le votre...Le notre...

 

A trés bientôt et sachez que dans les jours à venir PDV proposera de nouvelles rubriques d'annonces ciblées pour trouver un partenaire business ou premettre d'obtenir une info ou conseil...

PDV proposera aussi en ligne les choix des internautes concernant le cinéma, la musique, le théâtre, la littérature, les destinations et offrira la possibilité à chacun de faire part de bons plans...

Par ailleurs, dans les jours à venir une revue de presse tous les matins pour tout connaître de l'actualité, un débat organisé sur un thème précis ainsi qu'un espace où chacun pourra laisser libre court à son imagination pour partager un sentiment, une impression sur ke sujet qu'il souhaite, relater une histoire réelle ou pas, les autres pouvant biensûr laisser des commentaires ou se lancer eux mêmes dans une écriture libre laissant sa pensée se matérialiser sur ce blog...

A trés vite pour partager, donner et apprendre, partager et connaître mieux l'autre...Et ainsi souvent mieux se connaître soi même...

D.B

Par D.B - Publié dans : Infos : Explications et détails sur notre actualit
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 16 mars 5 16 /03 /Mars 20:48

Depuis 18H00 aujourd'hui la "chasse" au signature est terminée. Ainsi, nous connaissons le casting de l'élection présidentielle. Parmi ces visages, le futur président de la République Française, celle ou celui qui tentera de changer les choses dans notre pays.

Chaque semaine, chacun pourra donner sa perception des prestations des uns et des autres, au fil des émissions, des débats, des idées proposées.

Exprimez votre point de vue et dites nous, pour qui selon vous, il faut voter? Et pourquoi?

A bientôt...

Par D.B - Publié dans : Présidentielle 2007 : Pour qui faut il voter?
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 mars 7 11 /03 /Mars 02:14

Cette rubrique offre à tous ceux qui le souhaitent un espace pour s'exprimer sur un thème précis.

Dimanche 11 mars 2007, le président de la République Jacques Chirac s'exprimera devant les Français, pour annoncer semble t-il, qu'il ne se représentera pas à l'élection présidentielle de 2007.

Il s'agit d'un moment important, pour lui certainement un moment d'une rare émotion, pour les Français un moment qui annonce la venue d'un nouveau président dans les semaines à venir.

Que penser de Chirac aprés 12 ans au pouvoir et quel impact aura t-il pour vous, dans l'histoire de notre pays?

Comment se retirera t-il, selon vous et quel rôle aura t-il par la suite?

Soutiendra t-il Nicolas Sarkozy et de quel manière?

Qu'avez vous pensez de sa prestation?

Tant de questions que beaucoup se posent...Alors n'hésitez pas à laisser votre point de vue, vos commentaires sur ce sujet dont on risque de parler dans les semaines à venir...

Par D.B - Publié dans : Réagissez!
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 11 mars 7 11 /03 /Mars 00:44

La côte de popularité de M. Bayrou ne cesse d’augmenter ces dernières semaines. Bayrou fait la une de la plupart des journaux et participe fièrement à un grand nombre d’émissions à la télévision.

Sa côte de popularité de cesse d’augmenter, et les sondages le mettent au niveau de Mme Royal et de M. Sarkozy.

Ainsi, il n’est plus aujourd’hui considéré comment le potentiel troisième homme de cette élection. Lefigaro.fr, dans sa une du 10 mars 2007, pose ainsi la question qui résume son ascension fulgurante et la place que F. Bayrou a dorénavant dans cette campagne : Le deuxième homme ?

L’explication de cette montée dans les sondages est intéressante à analyser.

 

Jérôme Sainte-Marie, directeur de BVA-Opinion explique que « comme pour tout électorat en expansion, les nouvelles catégories atteintes restent prudentes » avant de souligner à propos de l’ascension du candidat UDF, une « valse à trois temps ». D’abord, la mobilisation de son électorat traditionnel. Puis celle d’électeurs de centre gauche s’étant porté sur le oui en 2005 et perplexes sur la candidature de Ségolène Royal. Et enfin le mouvement d’une partie de l’électorat de droite pour lequel le candidat de l’UDF apparaît plus « rassurant » que Nicolas Sarkozy aux yeux duquel il représente « une forme d’aventure ».

De plus, pour bien comprendre la stratégie et les idées de M. Bayrou, il faut se remémorer son face à face avec Claire Chazal, dans le journal de 20 heure, le 02 décembre 2006, ou revoir l’émission récente de TF1 « j’ai une question à vous poser – Présenté par PPDA).

Tout à commencer en effet par ce passage dans le journal de TF1 ou M. Bayrou explique concrètement « son » idée : Ce dernier  énonce l’idée d’une union nationale, tout en se posant comme candidat « rebel », « hors système », mise à l’écart des médias, selon lui, aux services des deux candidats Sarko-Ségo.

Bayrou explique ainsi que : «…Quant on est dans une situation aussi grave que celle la (en parlant de la France) Au lieu de défaire ce qui a été fait précédemment, on va s’y mettre tous ensemble… »

Chazal : « …On voit toujours au second tour la France partagée en deux, 50/50 (droite-gauche) »

Bayrou : « …Je sais ce que vous voulez induire dans la tête des Français…En 2002, il y a eu le Front national contre le RPR…Vous êtes constamment en train de nous jouer une musique… Je vous dis que les Français se laisseront pas mener par le bout du nez vers ce choix auquel on voudrait les contraindre…Les Français ils sont les patrons de cette élection…Le seul moyen pour que ce ne soit pas comme avant 2007... »

Bayrou : « …Ils sont tout le temps sur votre plateau (Sarkozy et Royal)… »

Bayrou : « Cessez de vouloir conduire les Français vers ce choix… »

(Pour visionner la confrontation de Bayrou face à Claire Chazal – Sur le site : http://www.bayrou.tv/ allez sur Thématique : Rassemblement)

Il serait passionnant de décrypter l’ascension de Bayrou, et ainsi se demander s’il bénéficie plus de la faiblesse de Mme Royal, ou du rejet de certain envers M. Sarkozy, ou encore si ses idées attirent, mais tel n’est pas l’objet de cet article ; Toutefois si certains internautes souhaitent s’exprimer à ce propos, n’hésitez pas, vous qui lisez ces quelques lignes à vous exprimer, à exposer vos points de vue sur cette montée en puissance de François Bayrou.

Bayrou est ainsi aujourd’hui la surprise de cette campagne, la presse s’y intéresse (la presse Française mais aussi la presse étrangère : El Pais souligne que M. Bayrou est « le seul candidat capable de traire une vache et de conduire un tracteur », il est aussi un leader de parti qui se garde des rubriques people et ne met pas en avant femme et enfants » selon Süddeusche Zeitung ; L'éditorialiste du Guardian invite même ses lecteurs « à se précipiter toute affaire cessante chez leur bookmaker le plus proche pour parier tout leur argent sur François Bayrou, le prochain président français ». Suivez mon conseil, insiste-t-il, même s'il a « moins de charisme que notre prochain premier ministre britannique, Gordon Brown », il sera le « président de la France » pour la simple et bonne raison que « la moitié de ce pays hait un candidat et que l'autre moitié déteste son rival ». Le Corriere Della Serra explique cette montée de Bayrou, par le fait que le public français est « saturé de Sarkorama et de la Madone socialiste » ; Quant au Financial Times qui est à mon sens plus réaliste, ce dernier juge « difficile, même avec beaucoup d'imagination, d'envisager un scénario conduisant un candidat centriste à l'Élysée » - Sur l’intérêt de la presse Européenne vis-à-vis de Bayrou, lire l’article du Figaro :

http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070301.FIG000000190_la_presse_europeenne_se_prend_d_interet_pour_francois_bayrou_le_seul_candidat_capable_de_traire_une_vache.html

Le pari de François Bayrou, est d’incarner un vote « antisystème » qui, contrairement aux suffrages portés sur l’extrême droite et l’extrême gauche en 2002, trouverait ses prolongements dans l’exercice du pouvoir, car Bayrou est une alternative « modérée ». Le candidat de l’UDF promet donc, s’il est élu, de former un gouvernement « d’union nationale » rassemblant des personnalités de tous bords politiques.

Ses soutiens publics se multiplient tant chez les artistes ou animateurs (Patrick Sébastien) que chez les journalistes (Jean François Khan soutient personnellement F.Bayrou, alors qu’Alain Duhamel, dont on reparlera vient de se faire mettre à l’écart par France 2 ou RTL pour avoir expliqué lors d’une conférence « privée » qu’il voterait pour Bayrou, sans savoir que cela avait été filmé et mis sur internet).

 

D’après les sondages les plus récents du CSA rendu public par le Parisien et I-Télévision, François Bayrou serait crédité de 24 % des intentions de vote (+ 7 points en une semaine), talonnant ainsi Ségolène Royal (25 %, - 4) et même, fait nouveau, Nicolas Sarkozy (26 %, - 3). Même tendance selon le baromètre BVA-Orange pour la presse régionale, qui donne le candidat de l’UDF à 21 % des intentions de vote (+ 4) contre 24 % à Ségolène Royal (- 1) et 29 % à Nicolas Sarkozy (- 2). Cette dernière enquête donne même le président de l’UDF largement gagnant (55 %) s’il devait être opposé, au deuxième tour, à Nicolas Sarkozy.

La campagne prend ainsi un nouveau tournant, et le deuxième tour Sarko-Ségo, n’est plus aujourd’hui si sûr qu’auparavant, même si pour ma part, je suis persuadé qu’il en sera ainsi, et qu’un vote pour Bayrou reste un vote incohérent. Voici mon sentiment et le fruit de ma réflexion.

Pourquoi M. Bayrou ne me convainc pas, et pourquoi je trouve ses idées et propositions incohérentes :  

- Bayrou critique la droite de Sarkozy et la gauche de Royal ainsi que leurs idées, de manière virulente souvent, pourtant il explique qu’il souhaite gouverner en réunissant des membres de la droite et de la gauche (selon son raisonnement, la France doit s’entourer des meilleurs plutôt que de rester dans le clivage droite-gauche qui ne fera pas avancer les choses).

Comment gouverner avec ceux que l’on rejette, et sur quelles idées ?

           

De plus, son idée de gouverner avec les meilleurs, nécessite une adhésion des personnes concernées. Il faudrait ainsi déjà convaincre les uns et les autres de s’associer dans un même gouvernement, sous la présidence de M. Bayrou, ce qui me semble        difficilement réalisable.

Je ne pense pas que l’idée d’une union nationale, qui n’est pas neuve ni révolutionnaire, soit intéressante pour l’avenir de la France. Bayrou, en invoquant cette idée à émis   l’hypothèse de se doter d’un premier ministre de gauche (le nom de DSK a été évoqué) ou plus proche de l’UMP et de la droite (Bayrou a murmuré le nom de J.L Borloo). L’appel de Bayrou est rejeté par la gauche, la droite et par les personnes dont il évoque  le nom pour gouverner à ses côtés ; ainsi son idée perd de son sens, et semble même "s'effondrer"...

Le 22 mai 2006 : Dominique Strauss-Kahn, candidat à l'investiture PS pour 2007 à cette      date, interrogé sur un possible rapprochement avec François Bayrou, avait déjà indiqué à Lyon avoir "beaucoup d'imagination" mais considérer avant tout le président de    l'UDF   comme "un concurrent". "J'ai énormément d'imagination mais je crois que les socialistes sont socialistes et ont vocation à attirer vers eux les électeurs de M. Bayrou. Donc, nous sommes concurrents", a affirmé M. Strauss-Kahn lors d'un point-presse préalable à une rencontre avec les militants socialistes du Rhône.

DSK invité il y a quelques jours, au journal de 20H de France 2 a rejeté de manière définitive « la proposition » de Bayrou, tout en proposant à ce dernier de s’associer à Ségolène Royal pour contrer Sarkozy. Deux observations à ce propos :

Il faudra pour François Bayrou qu’il se positionne, il ne pourra rester flou sur son positionnement et sur la manière dont il gouvernera s’il été élu ;

De plus, il est certain que Bayrou, s’il continue dans sa progression représentera un élément de soutient non négligeable au deuxième tour de l’élection présidentielle, et c’est ainsi qu’en ne se positionnant ni à droite ni à gauche, Bayrou va se retrouver lui-même face à ces contradictions.

Poursuivons sur les répercussions de l’idée d’union que propose le leader centriste. François Hollande premier secrétaire du parti socialiste, a déclaré qu'il écartait, pour le parti qu’il dirige, toute idée de coalition avec le candidat centriste "Les Français attendent  de la clarté de la part des dirigeants politiques qui aspirent à les guider"...On sait bien le risque de ces grandes coalitions," "Il y doit y avoir une ligne et elle doit être respectée (...) il faut de la clarté", conclu t-il.

Il y a quelques jours, l’ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius a appelé dernièrement sur France Inter à «démystifier l’opération Bayrou» et à «lever les ambiguïtés» pour éviter «le confusionnisme». Bayrou, qui fait actuellement figure de «troisième homme» dans les sondages et prône un gouvernement d’union nationale, «est   un homme de droite, il a appartenu à des gouvernements de droite, les propositions qu’il fait sont peu ou prou des propositions de droite», a déclaré Fabius, pour conclure par l’interrogation suivante : «Quelle est la crédibilité politique de M. Bayrou, qui laisse   entendre qu’il gouvernerait avec la gauche alors que la gauche dit qu’il n’en est pas     question?»

Soulignons, que comme l’explique Laurent Fabius, qu’il est vrai que F. Bayrou est effectivement un homme qui a partagé, dans les faits, des idées de droite et à passer du temps notamment en tant que ministre dans des gouvernements de droite ; De plus, les idées qu'il propose sont, à mon sens, plus de droite que de gauche.

Dans ce cas, Bayrou se doit de préciser sa ligne politique, notamment vis à vis de ses  compagnons centristes et des électeurs de l’UDF.

Enfin, le rejet est le même pour les fidèles de Mme Royal, ainsi Julien Dray explique le rejet de la gauche pour une coalition avec M. Bayrou.

(Julien Dray, porte parole de Ségolène Royal qui dénonce la politique de Bayrou: http://actualite.aol.fr/karlzero/julien-dray-l-arme-anti-bayrou-/PTFR_47508/p-p_p/player_video/video.html;jsessionid=1C416923F0C8EA5FDD7BFEC4AB40609B.LR06).

(Je cite le blog de Karl Zéro, qui vient d’ailleurs tout juste de recevoir un césar pour son film sur Chirac (sur canal plus !) car je trouve sa cyber émission « participative », très instructive,  moderne et différente de ce que l’on peut voir ailleurs).

Enfin, le camp de la droite rejette de la même manière une union avec M. Bayrou, et M. Borloo l’a expliqué clairement avant son soutient à venir à Nicolas Sarkozy (voir l’émission « riposte » -France 5- de Serge Moati :

http://www.france5.fr/ripostes/video.cfm?file=http://www.france5.fr/images/emissions/008056/19/ripostes_20070304.asx).

 

- Autre élément sur l’incohérence de l’idée de M. Bayrou, qui ne me semble pas constructive, car d’un point de vue idéologique, en effet tout le monde sait bien, que la droite et la gauche n’ont pas les mêmes idées, et la même logique quant à leurs visions de l’avenir de la France, et il faudra bien, dans un gouvernement prendre des décisions importantes qui divisent droite et gauche (par exemple sur la fiscalité, sujet qui divise la droite et la gauche, l’Etat et son rôle interventionniste ou pas, l’immigration ou la sécurité). Cela risquerait d’engendrer un immobilisme politique sur certains sujets, mais aussi des conflits rendant impossible la prise de décision et le bon fonctionnement des institutions.

           

Je pense que les citoyens prennent trop au sérieux cette élection et ces enjeux, pour voter pour un homme qui n’est pas clair dans l'orientation de ses idées, dans son programme, dans son positionnement, dans sa vision de l’avenir de la France. En effet, je vote personnellement pour une vision. On ne comprend pas bien Bayrou, et de plus il est difficile pour les électeurs, dans la posture qui est la sienne, d'anticiper les  choix qu'il pourrait faire face à des décisions importantes pour l'avenir de la France, sans comprendre son mode de raisonnement, sa logique dans la prise de décision.

Enfin, dernières observations :

- Dans le même sens, Bayrou va t-il arriver à gouverner avec autant d'hostilité autour de lui et surtout obtenir, élément important, une majorité, pour gouverner dans de bonnes conditions, aux législatives de Juin prochain ?

- Si Bayrou réunissait la droite et la gauche, et que cela se passait mal, quel serait le choix des Français sinon de voter pour les extrêmes, pour exprimer leurs mécontentements. Je pense que le bipartisme, que le clivage droite / gauche (majorité et opposition pour être plus neutre) est nécessaire, sans exclure bien sûr les autres candidats qui sont importants pour que d’autres idées s’expriment. Ainsi, la mort du pluralisme politique serait une atteinte grave à la démocratie, à mon sens, car les citoyens seraient de fait obligés de voter pour ce grand parti sous peine de voter pour les extrêmes.

- Enfin, Bayrou dans son attitude, et ses discours protestataires, démontre souvent certaines incohérences : Il critique de manière virulente la télévision qu’il soupçonne de partialité envers certains candidats (sarko-ségo), et notamment TF1 ; le même Bayrou se retrouve ensuite dans la grande émission de TF1, fière comme un coq, et participe d'ailleurs à la plupart des grandes émissions et ainsi au système qu’il ne cesse de critiquer ; ou encore quant il exprime son mécontentement face à l’éviction d’Alain Duhamel, dont on a appris par le biais d’internet son soutient au leader centriste, alors qu’il se plaint régulièrement de soutient de journalistes à Nicolas Sarkozy notamment (Sur ce point, je pense qu’Alain Duhamel est un excellent journaliste, qui va manquer à la campagne, mais qu’il est impossible pour lui de la commenter, car son objectivité serait sans cesse mis en doute, et de plus je suis d’accord avec le fait que de nombreux journalistes sans se dévoiler, peuvent soutenir tel ou tel candidat, n’est ce pas la même chose ?).

Ainsi, Bayrou ne me convainc pas, pour résumé :

1)  Du fait de son manque de cohérence et de positionnement et du flou quant à sa vision de sa politique, et de ses projets pour l’avenir de la France ;

2) Car je ne peux croire à une union nationale face à la désolidarisation des camps de droite et de gauche qui mettent à plat le système qu’il préconise ;

3) En observant le départ de son propre camp, de personnes charismatiques, qui à mon sens, ne se retrouvent plus dans la vision de Bayrou (voir le soutient de Simone Veil, le 8 mars 2007, sur le site de Nicolas Sarkozy :

http://www.sarkozy.fr/video/index.php?intChannelId=2&intVideoId=526

Voir le soutient d’André Santini à Sarkozy, sur l’excellent site, déjà cité ci dessus de Karl zéro) ;

4) Enfin, et dans le même sens, l’absence de relai du au peu de personnalités charismatiques qui l’entourent, ce qui prouve que sa personne et que ses idées ne rassemblent pas assez (observons à ce propos, que Corine Lepage souient F. Bayrou renonçant ainsi à sa candidature, ce qui démontre une démarche de F. Bayrou dans le sens d'un rassemblement autour de lui, indispensable pour plus de cohérence). 

je n’y crois pas, je pense que M. Bayrou n’est pas l’homme dont la France à besoin pour résoudre les problèmes que connaît notre pays.

Je pense, tout de même, que F. Bayrou a un rôle dans cette campagne mais qu’il n’est pas cet homme qui va redonner une impulsion à la France…

Je dénonce ainsi M. Bayrou, je n’y crois pas et pourtant il fait l’objet d’un article sur ce blog ainsi je ne peux dire qu’il ne suscite pas pour moi un réel intérêt, comme pour beaucoup de vous je l’imagine…De plus, il est évident que F. Bayrou jouera un rôle, lors du deuxième tour, son soutient pourrait coûter très cher en effet et posera la question de savoir :

Qui soutiendra F. Bayrou, Sarkozy qu’il ne cesse de critiquer avec virulence ?

Ségolène Royal et ainsi par la même, un reniement de toute une vie politique tournée vers la droite et les idées de droite ?

Au fond Bayrou peut gagner en popularité ou se perdre totalement…Je ne crois pas à une victoire…

A ceux qui sont d’accord avec mon analyse, qui n’engage que moi, dites le et laissez des commentaires.

A ceux qui pensent différemment, dites le et dites nous pourquoi vous n’êtes pas d’accord, pourquoi vous soutenez F.Bayrou et pourquoi vous pensez qu’il faudrait le soutenir.

Enfin et vous le savez, ce blog n’est pas le mien, c’est un espace libre…Un espace qui se veut un partage ou chacun peut s’exprimer, laissez une trace, inscrire un point de vue que d’autres pourront lire…

Alors n’oubliez pas de participez si vous le souhaitez et d’apporter vos commentaires…Car vous le savez, PDV est un blog qui aime s’exprimer mais qui préfère encore quant l’on s’y exprime

D.B

Je reçois de nombreux commentaires concernant ce blog, idées, observations sur mon mail personnel qui est : pdvoverblog@caramail.com ; N’hésitez pas à faire de même pour toutes observations sur ce blog et son contenu, mais vous pouvez laisser aussi vos commentaires sur ce blog directement, ils peuvent en effet intéresser les lecteurs du blog, qui sont chaque semaines plus nombreux…A bientôt…

Par D.B - Publié dans : Présidentielle 2007 : Pour qui faut il voter?
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 22 février 4 22 /02 /Fév 00:47

   

Cette nouvelle rubrique « informations inédites » traite d’informations qui surprennent, qui intriguent, qui « laissent sans voix »…

J’ai été personnellement surpris, choqué aussi, en voyant autour du président iranien Ahmadinejad, lors d’un colloque négationniste en Iran, des « rabbins » présents et complices de cet homme connu pour son extrémisme…Cela demandé ainsi quelques explications…

Ahmadinejad : Une menace pour le monde, Israël et la communauté juive

Depuis son élection en juin 2005, le président Iranien, Mahmoud Ahmadinejad,  a fait beaucoup parlé :

- Ce dernier, en effet, serait en train de tenter de se doter de l’arme nucléaire, devenant ainsi, vu son mépris du respect des règles internationales, de son extrémisme et de la violence qu’il exprime, une menace réelle et sérieuse pour le « proche orient » mais aussi pour le maintient de la stabilité de la paix dans le monde ; 

- De plus, il n’a cessé de multiplier les provocations et les déclarations choquantes, notamment contre l’état d’Israël et les juifs du monde entier. Le président Iranien, a ainsi affirmé, dés le mois d’octobre 2005, qu’Israël devait être « rayé de la carte », qualifiant par la même de « mythe » le génocide des juifs en exprimant des doutes sur le nombre de juifs tués dans les camps de concentration. Le président Iranien, fait de la Shoah un « prétexte » au développement du sionisme, à l’oppression des palestiniens, à l’accroissement de l’influence « des  juifs, dans l’économie, les médias, les centres de pouvoir ». Par ailleurs, début 2006, l’Iran a organisé, dans le même sens, un concours de caricatures sur la Shoah.

Une conférence négationniste dénoncée par le monde entier

Comble de la provocation, le même président Iranien, a organisé aux yeux du monde, le lundi 11 et le mardi 12 décembre 2006, une grande conférence en Iran sur l’holocauste, avec comme objectif de contester la réalité de la Shoah. Celui-ci a ainsi réunit, soixante sept « historiens et chercheurs » de trente pays, pour se poser la question de la véracité de la mort de 6 millions de juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Au cours de cette "conférence", les intervenants se sont succédés pour expliquer leurs visions de la Shoah, ainsi :

- Robert Faurisson nie l'existence du génocide juif ;

- David Duke (KKK) compare les juifs à des sous-hommes ;

- Michel Renouf, représentant de David Irving (en prison) dans le cadre de ce "colloque", nie l'holocauste ;

- Quant au "Rabbin" Ahron Cohen, dont nous allons parlé tout au long de cet article, entouré d'autres "rabbins" du même mouvement, celui ci estime "qu'Israel ne devait être crée que par le messie".

Précisons, que jamais une manifestation, à forte tonalité négationniste, de cette ampleur, n’avait eu lieu dans un pays musulman.

Cette conférence est très rapidement condamnée, par la plupart des pays du monde.

Mais l’étonnement vient d’images de ce rassemblement, où l’on peut voir des « rabbins » qui entourent le président Iranien (Rabbins dont je parle ci dessus).

 Qui sont ils ?

 Que font ils dans un colloque négationniste ?

 Pourquoi se trouvent ils côte à côte avec un président qui a exprimé les propos que l’on sait sur les juifs et qui prône par ailleurs, la destruction d’Israël ?

 Le soutient d’une petite poignée d’extrémistes juifs

 Il s’agit de représentants des Neturei Karta -en Araméen cela signifie « les gardiens de la ville » (de la ville de…Jérusalem)-, qui est une petite secte de juifs ultra-orthodoxes, vivant dans le quartier de Mea Chearim, en Israël.

L'organisation a été crée en 1938, et ses représentants vivent essentiellement en Israel, pour la plupart, ou encore à New York et à Londres. 

Si j’en parle dans ce blog, c’est pour l’anecdote qui est pour le moins surprenante, mais qui a aussi choquée et indignée une grande partie de la communauté juive et étonnée une partie des gens ayant vu ces images. "Ces juifs" sont heureusement très peu nombreux, il s’agit même pour être précis, d’un petit groupe d’extrémistes, composé tout au plus de trois cents familles.

Le comportement, choquant et irresponsable, de ces quelques individus, trouve une explication, dans une conception qui se veut religieuse du sionisme. Ainsi, au nom d’un « sionisme religieux », qui refuse un état juif dont l’existence ne découlerait pas manifestement et expressément de la volonté divine, les Neturei Karta porte une haine pour l’état d’Israël tel qu’il existe aujourd’hui. Pour ces derniers, l'Etat d'Israel "...va à l'encontre même de la religion juive..." (ainsi les membres de cette petite secte sont des antisionistes virulents qui estiment que l’état d’Israël ne doit pas exister en l’état actuel des choses -d’où leur soutient à ceux qui souhaitent la mort et la destruction d’Israël- mais uniquement avec l’arrivée du messie).

Ces derniers proposent ainsi, que "l'Etat d'Israel soit totalement et pacifiquement dissous". Et à la place de l'Etat qui existe actuellement, ces derniers souhaitent voir "l'établissement d'un régime prenant en compte les aspirations des palestiniens et où les juifs et les arabes seraient capables de vivre pacifiquement".

Totalement incohérent quant à leur démarche, ces juifs vivent tout de même en Israël, et n'ont pas l'air de se rendre compte qu’ils participent à une conférence négationniste, entourés d'antisémites avérés allant jusqu'à contester la réalité des morts juifs pendant la seconde guerre mondiale, et enfin qu’ils apportent une « confusion » qui intéresse le président Iranien, qui se plait à montrer que certains juifs soutiendraient son action contre Israël. Ces "rabbins", connus pour leurs intégrismes, ont ainsi été invités à cette "conférence", et en sont les véritables vedettes (ces derniers figurent ainsi sur la plupart des photos rendant compte de ce rassemblement).

Bien sûr ces juifs ne constituent qu’un nombre infime de personne, ils ne représentent en aucun cas la communauté juive (ils ne vivent en effet qu’entres eux, dans leurs quartiers), ne participent pas à la politique du pays, et leurs comportements de plus, constituent une rupture totale avec la Thora et les textes juifs.

Ces extrémistes juifs, ne sont ainsi pas représentatifs et n’ont aucune crédibilité notamment en Israël ou ailleurs (ils sont uniquement connus, par quelques uns, pour leurs provocations et manifestations de haine, de toutes sortes, contre Israël, pays dans lequel ils vivent le plus souvent). Ils n’ont de plus, aucune influence, très peu de soutient ou d’écoute, aucun « public », aucun accès à des tribunes sérieuses en Israël ou en France, ou au sein de la communauté juive.

La où l’on retrouve Dieudonné…

Pourtant, ils sont passés par la France, et ont été accueillis par un certains Dieudonné, qui a soutenu à plusieurs reprises, le même président Iranien (au même titre que le Hamas ou le Hezbollah).

Ainsi, Dieudonné a convié ces « rabbins » pour une conférence de presse au théâtre de la main d’or, le 12 novembre 2004 à 18 heures.

Cette rencontre, qui poursuit la même démarche, d'un côté la provocation de ces  juifs extrémistes (qui n’existe au fond qu’en se faisant remarquer de la sorte et pas autrement) et de l'autre la confusion que créer cette situation du côté de Dieudonné (ce dernier se trouve en effet ravi, ce jour la, de voir des « rabbins » soutenir son pseudo combat contre le sionisme. Depuis, Dieudonné a durcit son discours qui va dans le sens souvent d'extrémistes qu'il soutient lui même. Ainsi, devant l'acharnement de Dieudonné contre la communauté juive, ces propos de haine à répétition, et ces fréquentations "douteuses", même la liste "Euro-palestine", organisation pro-palestinienne, a écarté publiquement Dieudonné, comprenant que son combat n'était malheuresement, qu'un pretexte pour propager sa haine et pire monter les communauté les unes contre les autres. On connaît aujourd’hui mieux la dérive antisémite de Dieudonné, mais en 2004 celui-ci n’a pas encore été aussi loin qu' à ce jour).

Dieudonné, a aujourd'hui, a été mis à l’écart de la plupart des médias, du fait de  propos réguliers clairement antisémites ; Il s’est entouré de plus, de personnes tristement connus pour des propos racistes ou antisémites (on retrouve ainsi au côté de Dieudonné : Alain Soral, Kémi Seba, que Dieudonné soutient actuellement sur le site lesogres.org, Ginette Skandrani ou encore Jean Marie Lepen : Dieudonné, aprés avoir participé à la fête du Front nationale (BBR), serré la main de Lepen, lui laisse la parole sur son site "labanlieuesexprime" (il est ainsi le seul homme politique qui parle sur ce site destiné initialement aux jeunes de banlieue), et enfin invite tous les cardes du Front nationale, ainsi que la femme de Jean Marie Lepen, à son spectacle. …Enfin, il y a quelques jours, la cour de cassation a estimé que Dieudonné, par certains de ces propos, s’était rendu coupable d’ « injure raciale ».  

Comme quoi, les extrémistes de tout bord, se retrouvent parfois, bien que tout devrait  les opposer (des juifs se retrouvent ainsi dans une position de soutient du président Iranien, ou avec Dieudonné, ce dernier ayant tout de même été condamné pour des propos antisémites), et semble même s’accorder, être d’accord, sans aucune cohérence dans leurs combats (des juifs face au président Iranien qui met en cause l’existence de la Shoah, Dieudonné qui s’affiche avec Lepen alors qu’il a précédemment combattu le Front nationale) aveuglés en fait par leur haine, même s’il semble que ces gens -devenus marginaux- qui n’auraient pas du forcément se rencontrer, ont aussi certaines idées en commun… Comme quoi, le monde en fait n’est pas très grand, et les extrémistes de toutes sortes s’y retrouvent, confortant leurs points de vue ensemble, en se disant sûrement qu’au fond ils ont peut être raison…

D.B

- Sources principales :

http://www.nkusa.org/ (Site de la secte Neturei Karta) ; 

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/magazine/6171503.stm (Article sur la présence de juifs, lors de la "conférence" organisé en Iran par le président Ahmadinejad) ;

http://lesogres.org/ (Site de soutient à Dieudonné) ;

http://antisemitisme.blogspot.com/search/label/Neturei%20Karta%20et%20Dieudonn%C3%A9

(vidéo Neturei Karta et Dieudonné-Conférence de presse au théatre de la "main d'or") ;

 http://www.raslfront.org/archives/103_26.html (Site traitant de la rencontre de Dieudonné avec les Neturei Karta) ;

http://www.europalestine.com/article.php3?id_article=1410 (communiqué euro-palestine). 


 

 

Réagissez sur ce blog, qui se veut un espace de liberté, de discussion, d’échange de points de vue. Laissez vos commentaires, et proposez des sujets, dans les diverses rubriques.

Ce blog continue de s’étoffer, et va s’intéresser, dans les semaines à venir à la  présidentielle proposant des rubriques régulières visant à s’interroger sur les candidats et les programmes proposés par ceux ci, ou encore sur le traitement médiatique ou le rôle d’internet dans cette passionnante campagne…D’autres rubriques vont aussi apparaître et permettront notamment d’échanger ensemble des conseils utiles dans notre quotidien, enfin dans quelques semaines, une nouvelle rubrique consacrée à des interviews de personnalités de toutes sortes.

Merci à toutes et à tous d’être toujours plus nombreux sur ce blog (l’audience du blog n’a jamais été aussi importante ces deux dernières semaines), et n’hésiter pas à vous exprimer sur ce blog qui aime s’exprimer et qui aime encore plus que l’on s’y exprime !

A bientôt…

Par D.B - Publié dans : informations inédites
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus